JoomlaTemplates.me by Discount Bluehost

La grande clameur

[ Clameur : (kla(a) r). n. f. (fin XIème ; lat. clamor, oris « cri »). Ensemble de cris confus, tumultueux. V. Bruit, tumulte, moe vacarme, acclamation. Antinomique : silence. ]
The great clamor for climate/La grande clameur pour le climat : Une performance sonore citoyenne pour exprimer de manière sensible les attentes, la vigilance et l’engagement de chacun dans la lutte contre le dérèglement climatique.
 
 

Faisons entendre notre voix et
créons ensemble une Grande clameur pour le climat !

 

En décembre 2015, chefs d’Etat, diplomates, experts de toute la planète se réunissent à Paris pour essayer de conclure un accord en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est la COP21.

La grande clameur pour le climat est conçue pour exprimer de manière sonore et sensible les attentes, la vigilance et l’engagement des citoyens dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Initialement imaginée pour la Marche mondiale pour le climat du 29 novembre et les rassemblements citoyens du 12 décembre, La Grande Clameur pour le climat propose de nouvelles formes de mobilisation suite aux récents évènements tragiques et à l’interdiction de la Marche et des rassemblements dans l’espace public par le gouvernement.

 

thegreatclamor logo  « La clameur est dans la rue »

On peut occuper la rue en marchant, oui, mais on peut aussi l’occuper en faisant du son, et même de la musique! Lire l’appel : « L’autre état d’urgence: Pari(s) pour le climat! »

Faisons nous entendre,
chaque jour pendant 15 mn, 

du 29 novembre au 12 décembre, 
à 12h le WE et à 20h en semaine.

Depuis la fenêtre ouverte de notre appartement, dans la rue avec notre téléphone portable, etc.

 

thegreatclamor logo « Des lieux symboliques portent la clameur des citoyens »

Pendant le temps de la COP 21, des performances citoyennes sonores de 5 à 15 mn, seront accueillies dans plusieurs institutions et lieux symboliques, et médiatisées.

A ce jour les lieux envisagés : le Centre Pompidou, le Secours populaire, Opéra Bastille, Médiapart, Sciences-Po, Emmaüs, la goélette de Tara expéditions, un lycée, une entreprise, le 104, le Jardin des plantes…

Dates, lieux et contenus en cours de fabrication.

thegreatclamor logo Des outils sonores et visuels 

Utilisables par tous pour se relier à distance dans l’espace public lors des nouveaux temps et des nouvelles formes de mobilisations proposés par les organisations des la Coalition.

MartinMalte(4)

(crédit photo : Martin Malte) 

Signalez i​ci v​otre participation à « La Clameur est dans la rue » grâce à cette carte collaborative.

 

[ Clameur : (kla(a) r). n. f. (fin XIème ; lat. clamor, oris « cri »). Ensemble de cris confus, tumultueux. V. Bruit, tumulte, moe vacarme, acclamation. Antinomique : silence. ]
The great clamor for climate/La grande clameur pour le climat : Une performance sonore citoyenne pour exprimer de manière sensible les attentes, la vigilance et l’engagement de chacun dans la lutte contre le dérèglement climatique.
 
 

Faisons entendre notre voix et
créons ensemble une Grande clameur pour le climat !

 

En décembre 2015, chefs d’Etat, diplomates, experts de toute la planète se réunissent à Paris pour essayer de conclure un accord en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est la COP21.

La grande clameur pour le climat est conçue pour exprimer de manière sonore et sensible les attentes, la vigilance et l’engagement des citoyens dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Initialement imaginée pour la Marche mondiale pour le climat du 29 novembre et les rassemblements citoyens du 12 décembre, La Grande Clameur pour le climat propose de nouvelles formes de mobilisation suite aux récents évènements tragiques et à l’interdiction de la Marche et des rassemblements dans l’espace public par le gouvernement.

 

thegreatclamor logo  « La clameur est dans la rue »

On peut occuper la rue en marchant, oui, mais on peut aussi l’occuper en faisant du son, et même de la musique! Lire l’appel : « L’autre état d’urgence: Pari(s) pour le climat! »

Faisons nous entendre,
chaque jour pendant 15 mn, 

du 29 novembre au 12 décembre, 
à 12h le WE et à 20h en semaine.

Depuis la fenêtre ouverte de notre appartement, dans la rue avec notre téléphone portable, etc.

 

thegreatclamor logo « Des lieux symboliques portent la clameur des citoyens »

Pendant le temps de la COP 21, des performances citoyennes sonores de 5 à 15 mn, seront accueillies dans plusieurs institutions et lieux symboliques, et médiatisées.

A ce jour les lieux envisagés : le Centre Pompidou, le Secours populaire, Opéra Bastille, Médiapart, Sciences-Po, Emmaüs, la goélette de Tara expéditions, un lycée, une entreprise, le 104, le Jardin des plantes…

Dates, lieux et contenus en cours de fabrication.

thegreatclamor logo Des outils sonores et visuels 

Utilisables par tous pour se relier à distance dans l’espace public lors des nouveaux temps et des nouvelles formes de mobilisations proposés par les organisations des la Coalition.

MartinMalte(4)

(crédit photo : Martin Malte) 

Signalez i​ci v​otre participation à « La Clameur est dans la rue » grâce à cette carte collaborative.

 

La clameur… c’est qui ?

A l’origine de la Grande Clameur :

Chantal Latour, musicienne, Bruno Latour, philosophe , Jean-Pierre Seyvos, compositeur, Jean-Marie Leau, chef de chœur et compositeur.

Conception artistique et direction de projet : Chantal Latour et Jean-Pierre Seyvos

Avec la collaboration de :

Bruno Latour, philosophe, Jean-Marie Leau, compositeur, Malte Martin, designer, Michel Risse, compositeur, Llorenc Barber, compositeur, Yvan Schreck, réalisateur, Frédérique Aït-Touati, historienne, Philippe Descola, anthropologue, Maylis Dupont, Eve Elchehaly, Lou Perpes, Laurent d’Asfeld, les étudiants-chercheurs de SPEAP (Sciences-Po programme d’expérimentation en arts et politique), Pascal Lebrun-Cordier et les étudiants du Master 2 « Projets culturels dans l’espace public » de l’Université de Paris I – Panthéon– Sorbonne.

Réalisation artistique des outils sonores et visuels :
Jean-Marie Leau, Malte Martin, Nicolas Perrin et Jean-Pierre Seyvos

Equipe opérationnelle :
Chantal Latour, Jean-Pierre Seyvos : direction opérationnelle

Chloé Penha : chargée de production
Karine Sahler, Carla Legendre : coordination
Bénédicte Fédini : communication
Laurent d’Asfeld : régie générale
Alex Dellong : recherche de financement et organisation

L’association S Composition est productrice exécutive du projet.
Contact : 
Chantal Latour - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 08 99 15 61

S-Composition
C/O Agence Culturelle du Poitou Charentes
91, Bd du Grand Cerf, 86000 Poitiers
www.s-composition.eu

La clameur...avec qui ?

La grand clameur pour le climat / The great clamor for climate est réalisé en collaboration avec :

Coalition Climat 21 – contact : Juliette Rousseau, coordinatrice
Avaaz – contact : Pascal Vollenweider, directeur de campagne
350.org – contact : Kevin Buckland

Avec le soutien actif de :
Le centre Pompidou
L’opéra de Paris 

Et avec :
Institut de Physique du Globe de Paris –contact : Jérôme Gaillardet, géochimiste

Tara Expéditions – contact : Romain Troublé, secrétaire général
Sciences Po Ecole des Arts politiques (SPEAP) – contact : Bruno Latour
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Master Projets culturels dans l’espace public– contact : Pascal Lebrun Cordier
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Arts plastiques et sciences de l’art– contact Yann Toma
Université Paris IV Master Géographie et alimentation – contact Gilles Fumey
IRCAM – contact : Frank Madlener, directeur
Décor sonore – contact : Michel Risse, directeur artistique

Et :
Laboratoire LOCEAN (UPMC Université P. et M. Curie) – 
contact : Marie-Noelle Houssais
Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme – contact : André de Marco, conseiller auprès de la direction

Toxic Tours – contact : Jade Lindgaard, journaliste Mediapart
Sciences Po Paris – contact : Michel Gardette
Collège de France –  contact : Philippe Descola, anthropologue
Musée du Quai Branly –  contacts : Stéphane Martin, président et Victor Stoïchita ethnomusicologue
Association Nationale des orchestres à l’école – contact : Marianne Blayau, secrétaire générale
Futurs Composés  Reseau national de la création musicale– contact : David Jisse, , président, compositeur
Ligue de l’enseignement Ile-de-France – contact : David Bree, directeur service éducation-culture
Place to B – contact : Anne Sophie Novel, économiste,fondatrice
Art of change 21 – contact : Alice Audoin, présidente
Diocèse de Paris –
Principauté de Monaco –
Le Centre George Pompidou –

Avec le soutien de  :
ONU – contact : Christiana Figuerres, Executive secretary of the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC), coordinatrice de la COP21

Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie – contact : Nicolas Beriot, chargé du changement climatique et adaptation, correspondant du GIEC

Des lieux symboliques

Pendant le temps de la COP 21, des performances citoyennes sonores de 5 à 15 mn, seront accueillies dans plusieurs institutions et lieux symboliques, et médiatisées.

Programme en cours de fabrication. A suivre dans les prochains jours.

Lieux et dates envisagées (en cours de confirmation):

30 novembre – Tara expéditions

5 décembre à 19h – Opéra Bastille : « Réveillez-vous » avec des groupes de chanteurs et de musiciens, à partir de la Cantate n°140 de Jean-Sébastien Bach.

11 décembre – Centre Pompidou